Posts du forum

acjcawebmaster
membre
11 nov. 2022
In LE BON FOIN
Bonjour Notre ami Jean-Claude vend une grelinette à 40 € Si vous êtes intéressé répondez à ce post en commentaire.
GRELINETTE A VENDRE content media
1
1
53
acjcawebmaster
membre
21 sept. 2022
In DE NOS JARDINS
Samedi au jardin Toque, toque, toque …Qui est là ? Avec ce petit trait d’humour, vous aurez deviné que nous étions à Urbeis chez René…Le chef René, cuisinier émérite qui forme une fameuse équipe avec son incontournable et fidèle commis, j’ai nommé Fabienne ! Une dizaine de cuisi-jardiniers sont présents, la visite du jardin peut commencer sous l’œil unique du coq du clocher et le regard intrigué de la vieille chatte de 19 ans efflanquée et curieuse. Nous suivons nos hôtes, écoutant tantôt Fabienne nous expliquer ses semis d’impatiences et de reines-marguerites, tantôt René parlant avec fierté de ses tomates…Les courges courent au sol, les poireaux s’alignent en carrés, les haricots, poussifs pendant la canicule, reprennent vigueur, le jardin foisonne de légumes de toutes sortes. Plus bas, au bout du pré, un chèvrefeuille escalade la clôture, un ruisseau clapote non loin, framboisiers, groseilliers côtoient un caseillier et un cognassier qui a dû être étayé tant il est chargé ! Hélas, la grêle est passée par là et les fruits sont un rien abimés. Le jardin de Fabienne et René a pris de l’ampleur depuis notre dernière visite grâce aux bons soins des maîtres des lieux. Et malgré une année à la météo caniculaire, la production est abondante. Pour clore la visite, un spectacle inattendu…En bas, sur la route qui traverse le village, nous pouvons admirer un défilé de vieilles cylindrées rutilantes, des Bugattis semble-t-il. Nous arrivons à la seconde moitié de la rencontre, je veux parler de l’atelier-cuisine. Tout avait été soigneusement préparé en amont, il ne reste plus qu’à mettre la main à la pâte et même dans la pâte ! Une petite équipe se charge de la cueillette, les autres seront affectés à l’atelier-montage, la cuisine et la pièce attenante ressemblent à une ruche bourdonnante. René veille au grain et nous conseille comme un chef, d’ailleurs il a revêtu son tablier immaculé et sa toque ! Au fur et à mesure, le repas prend forme et la table se garnit : Verrines de courgettes à l’aigre-doux, décorées de feuilles de basilic et de tomates cerises. Gaspacho de tomates fraîches du jardin Bouchées de courgettes crues, garnies de fromage aux herbes et agrémentées d’une fleur de bourrache, de quelques pétales de soucis et de miettes d’abricots secs. Tartelettes de fondue de poireaux Un granité citron-infusion d’estragon Une coupelle de framboises-figues fraîches Madeleines aux framboises La vaisselle est faite, un coup d’œil par la fenêtre nous apprend qu’il pleut à verse, mais peu importe ! C’est autour de la table de la salle à manger que la petite troupe se réunit pour une dégustation bien méritée. Le verdict tombe : excellent : un régal pour les yeux et les papilles ! Merci à nos hôtes généreux et accueillants, de l’avis général…c’était super ! Texte : Thérèse Photos : André
Chez Fabienne et René 17 septembre content media
0
2
110
acjcawebmaster
membre
21 sept. 2022
In CUISINE ET SANTE
La rencontre jardin chez Fabienne et René s'est conclue par un cours de cuisine du Chef. Ci-joint les recettes que nous avons réalisées et surtout dégustées .... une tuerie .... hmm
0
0
25
acjcawebmaster
membre
18 sept. 2022
In DE NOS JARDINS
C’est réjoui par le bon repas pris ensemble que notre groupe s’est mis en marche pour une promenade digestive quelque peu sportive ! Après une bonne montée, nous sommes arrivés sur une des hauteurs dominant Villé. Un magnifique paysage nous récompense de nos efforts mais nous n’avons pas le temps de nous reposer dans ce mignon petit kiosque du Club vosgien datant des années 60 car notre guide nous emmène déjà, sur le plat cette fois, vers son paradis. Le chemin longe la forêt et, sur notre droite, défilent des prairies, des vignes, un parc avec de splendides chevaux Avant de franchir le portillon en bois, Jacques nous distribue une fiche avec les principales essences d’arbres (22), les arbres fruitiers (10), les arbustes à baies et à fleurs (20), la liste aussi des plantes présentes sur le site au gré des saisons. En pénétrant dans le petit bois, une pancarte L.P.O. nous indique clairement la destination première de ce site : la protection des oiseaux. Mais pas que… Sur la gauche, une pile de bois bâchée sert de refuge aux hérissons En suivant le sentier en pente qui serpente entre les massifs d’arbustes, les zones sauvages où la ronce est laissée volontairement (nous apprenons ainsi que les mûres sont très appréciées par les écureuils), nous passons devant, ici, un sapin douglas, là, un vieux chêne, là encore, un merisier aux multiples bras et aussi un séquoia d’une belle taille. Deux bassins sont aménagés sur ce domaine de 2,5 hectares. Ils servent de réserves d’eau et sont alimentés par une source captée qui coule au printemps et en automne lorsque les pluies sont abondantes. Les libellules, tritons, salamandres, grenouilles et une couleuvre d’eau les investissent au printemps. Pas moins de 15 nichoirs sont installés un peu partout. Ils sont nettoyés tous les ans, au printemps et renouvelés tous les 3 ans. On compte aussi 8 abreuvoirs qui désaltèrent autant les oiseaux que les abeilles ainsi que des mangeoires. Le sentier continue à descendre vers une zone plus sauvage avec ronces et orties. Suivant notre guide, nous bifurquons pour faire une incursion dans un verger, visiblement visitée par un blaireau. La prairie y est tondue tardivement, en juin, pour préserver les oiseaux nichant au sol. Nous finissons par nous retrouver dans la clairière où se trouve le petit chalet en bois, une table et des bancs. Devant un groupe bien attentif, Jacques nous parle des oiseaux. Au moins 25 espèces peuvent être observées ici. La proximité de la forêt permet aux oiseaux de bénéficier d’un habitat mixte : certaines espèces nichent dans la forêt mais viennent se nourrir sur le site. Il est déjà temps de prendre congé de notre guide. Merci à Jacques de nous avoir ouvert son domaine, fruit d’une passion familiale et d’un travail sans relâche depuis 24 ans pour la protection des oiseaux. Puissent encore longtemps, des écoliers et des visiteurs venir s’inspirer pour, à leur tour, œuvrer en faveur de la biodiversité. Texte : Pierrette Photos : André
Balade au Domaine des frères Giraudeau à la Schrann
 content media
1
0
44
acjcawebmaster
membre
03 sept. 2022
In DE NOS JARDINS
A partir de la rue principale, nous passons un porche pour nous retrouver dans une longue cour, bordée à droite par des habitations et barrée au fond par un bâtiment type grange, rappelant un passé agricole ou viticole. Au fond de la cour, nous rejoignons un espace où nous attendent des bottes de foin garnies de galettes en tissu. Nous sommes accueillis par la maîtresse des lieux dans un écrin de verdure où se mêlent des plantes aromatiques, des pommes de terre, un pied de tomate, des plantes en pot très nombreuses. Je retiens particulièrement une composition de plantes sauvages, une eupatoire chanvrine et une consoude du plus bel effet ainsi qu’un basilic thaï associé à un très discret corydalis jaune. Dans cet endroit, se dresse aussi, telle une sculpture végétale, un sureau magnifique, au tronc vrillé et blanchi par les ans mais toujours vivant ! Les choses sérieuses commencent : Danièle va nous proposer plusieurs animations. La première consiste à remettre dans le bon ordre le circuit de l’eau : la production, la distribution, la pollution, la protection et l’épuration. Par la seconde, elle s’attache à nous faire comprendre la complexité de la biodiversité au travers de la chaîne alimentaire. Nous jouons à assembler des cubes en associant les prédateurs, les « prédatés » en lien avec leur milieu spécifique. Puis, toute notre petite bande, guidée par Danièle est partie à la queue-leu-leu et les yeux fermés à la rencontre du JARDIN. Nous empruntons un passage dérobé et tout en cheminant, nous sommes invités à ressentir les différentes ambiances : le courant d’air frais, la zone plus humide pour arriver dans une zone plus sèche avec un vent presque chaud. Là, nous ouvrons les yeux et nous sommes dans le jardin… du voisin, plus exactement dans son verger, accolé au magnifique vieux mur d’enceinte de la ville. Dans ce mur, se trouve une petite niche avec une statue de Ste Vierge, vestige d’un ancien couvent. La dernière animation se passe au verger sur le thème « De la source à l’assiette ». Nous essayons de reconstituer le lit d’une rivière en partant des éléments les plus grossiers pour arriver aux plus fins et au final à la terre. C’est Méline qui est chargée de trouver le trésor : une petite bourse, enfouie dans la terre et révélant tous ces éléments qui rendent la terre vivante et propre à faire pousser tous les végétaux (micro-organismes, microéléments …) Et enfin, nous accédons au Jardin secret de Danièle car bien caché et protégé sur 3 côtés par les hauts murs des maisons. A priori, un jardin où l’ombre prédomine ! Et, cependant, le visiteur n’a pas assez d’yeux pour tout voir : il lui faut regarder en largeur, en longueur, en hauteur et même, au travers. Les plantes sont ici exubérantes ; les nourricières, les voulues, les venues toutes seules font ici une petite jungle mais… le chef d’orchestre n’est jamais loin. Danièle agence, ordonne mais laisse aussi les plantes s’exprimer comme cette mer de roquette vivace qui s’est établie le long d’un passage. Elle guide celles qui sont aptes à prendre de la hauteur. Les courges et la vigne habillent le mur de sa maison ; les chayottes grimpent dans le cognassier ; le goji non taillé habille une pergola ; une vigne spontanée tend ses bras vers les arbres qui l’entourent. Danièle nous parle, presque affectueusement, du « Dragon Mûre » qui serpente dans ce jardin. L’étage du dessus forme une canopée extraordinaire, protégeant toutes les plantes du dessous. Au sol, les espaces potagers sont nombreux et rien ne semble y manquer : les courgettes, les tomates, les pommes de terre, une spirale aromatique débordante et un imposant romarin, une amarante qui colore de son rouge un autre espace. Impossible de détailler toutes les plantations, seule Danièle connaît toutes ses protégées ! Nous sommes ensuite invités à prendre place sous le cognassier qui trône au centre du jardin et nous offre son ombre bienfaitrice et bien plus encore... Depuis combien de décennies est-il là ? Symbole d’amour, à combien de jeunes couples a-t-il apporté bonheur et fécondité ? Est-ce que les elfes se rassemblent dans sa belle frondaison les soirs de pleine lune ? Je suis tirée de ma rêverie par des questions plus prosaïques. Danièle nous fait part des moyens dont elle dispose pour, à son niveau, maîtriser l’eau. Plusieurs citernes, très discrètes car habillées de canisses, ont été installées pour récupérer l’eau de pluie ; une baignoire sert aussi de stockage. Un ingénieux système allant de sa cuisine à une cuve lui sert à récupérer l’eau propre de la cuisine. Ici, chaque goutte d’eau est économisée. Les toilettes sèches au 2èmeétage en sont une preuve. Dans le jardin, les arrosages se font à l’arrosoir pour les plantes qui le nécessitent ; la vigne et les courges qui ont envahi le mur de la maison bénéficient, quant à elles, d’un système goutte à goutte ; dans les parterres, l’humidité est dispensée par des oyas. Et partout, le paillage est de rigueur avec du foin et … de la laine de mouton. Pour finir, retour à l’espace du début. Cette fois, les yeux grands ouverts pour mettre en relation ce que nous avions ressenti à l’aller et la réalité (les aspérités du sol, le long passage étroit entre le mur extérieur et le mur de la grange). Nous nous installons pour un moment d’échanges et aussi pour partager un excellent goûter : diverses boissons, une savoureuse tarte aux brimbelles et aux fruits du « Dragons », réalisée par Danièle et un, non moins savoureux « Santiago » réalisé par Béatrice. Merci à ces deux pâtissières ! Avant de partir, nous accrochons nos bristols bleus en forme de goutte à la guirlande qui orne la grange. Auparavant, chacun y avait inscrit à qui allait sa goutte d’eau. Mille fois merci à Danièle pour nous avoir accueillis, instruits et dévoilé son jardin extraordinaire. Pierrette
CHEZ Danièle à Dambach content media
1
2
86
acjcawebmaster
membre
27 juil. 2022
In VOTRE JARDIN/TRUCS ET ASTUCES
Pour récolter des salades toute l’année, il faut : ● faire peu, ● régulièrement, ● au bon moment. Et surtout… de varier ! Il vous faut choisir entre 8 et 10 variétés de laitues adaptées à la saison, pour échelonner les semis et les plantations toutes les 3-4 semaines. Enclenhez votre autonomie en salades aux 4 saisons… … Avec ces 12 variétés, à semer sans tarder dès la fin de ce mois-ci et en août, pour récolter en continu, y compris en décembre prochain : Pareil pour : les tomates : on peut en avoir dès le printemps et jusqu’au début de l’automne, en alternant les variétés précoces (marmande, yellow bell…) et tardives (ananas, noire de Crimée…) ; ou encore les poireaux, qu’on peut AUSSI récolter presque toute l’année (poireau jaune gros du Poitou, baguette, Olaf…)
Pour récolter des salades toute l’année content media
1
0
16
acjcawebmaster
membre
25 juin 2022
In VOTRE JARDIN/TRUCS ET ASTUCES
Pour mieux connaître l’utilisation des Oyas en fonction des besoins. Une surprise à la fin avec l’utilisation d’objets de récupération, pratique et utile. Merc à Nicolas et Augustin
0
0
22
acjcawebmaster
membre
01 juin 2022
In DE NOS JARDINS
Saviez-vous que les « troques » sont des coquilles de mollusques utilisées pour leur nacre et qui servaient de monnaie d'échange ? Il semble que le troc existe depuis la nuit des temps, les jardiniers n'ont donc rien inventé ! Si on y ajoute une bonne dose de convivialité, un endroit accueillant et les dons des uns et des autres, voilà un troc qui ne pouvait que bien se passer... Avaient été préparées dans un recoin du jardin des tables qui se sont rapidement garnies des cagettes regorgeant de plantes de toutes sortes et pour tous les goûts : des replants de tomates et autres cucurbitacées, des bulbes, des plantes de bassins, des fleurs en telle quantité et de telles variétés qu'il serait trop long de les citer toutes. Il fallait être difficile pour ne pas y trouver son bonheur ! Un tour du jardin toujours charmant et qui ne se devine pas lorsqu'on passe dans la rue, coins et recoins qui cachent bien des secrets que les deux cocottes qui caquettent dans leur enclos ne vous dévoileront pas... Tout ou presque a trouvé preneur, même une pile de magasines de jardinage qui donneront des idées à quelques uns. N'oublions pas de remercier notre hôtesse Béatrice dont les talents de pâtissière sont maintenant connus au sein de l'association et qui s'est encore une fois surpassée!!! C'est Top Cheffe ! Elle nous a gâtés et sous deux tonnelles qui nous abritaient du soleil, les conversations allaient bon train tandis que les plats se vidaient à vue d'oeil. Gageons que du temps des hommes préhistoriques, le troc d'une hache taillée contre une tranche de mammouth n'était pas aussi festif ! Encore une fois merci Béatrice...
Notre troc plantes chez Béatrice content media
0
2
30
acjcawebmaster
membre
01 juin 2022
In ATELIER/FORMATION
Merci encore à Éric CHARTON et à l’ACJCA pour l’après-midi pédagogique qui a marqué la fin du mois d’avril et c’est tenu au sein des Jardins Partagés de Kintzheim. Les apprentis jardiniers que nous sommes ont pu ainsi profiter des conseils avisés d’un pro de la grelinette et d’un visionnaire du devenir d’un jardin émergent. Sans son expertise nous n’aurions jamais décelé le haut potentiel de notre terrain. Les détenteurs des parcelles ont pu ainsi découvrir que derrière nos gros tas de soi-disant « déchets verts » se cachait une magnifique source de vie future pour nos cucurbitacées et des promesses de délicieux paniers de légumes sans pesticides. Les quelques gouttes qui ont émaillées cette après-midi, ont également permis de faire germer des idées végétales et de booster les appétits de travail des parcelles communautaires. Une semaine après tous ces échanges de savoir vert, le jardin est déjà transformé avec en son centre un énorme tas de compost et une brouette roulante pour transporter cet or noir encore fumant. Enfin pour clore cette journée nous avons terminé nos échanges devant un verre de l’amitié et un bon kouglof. Un remerciement particulier au président de l’ACJCA, André STROH, qui a permis cette manifestation. Dominique LOIR-MONGAZON
Un module de la formation à Kintzheim content media
0
0
19
acjcawebmaster
membre
27 mai 2021
In DE NOS JARDINS
Chez Chantal et Pierre Zimmermann à Villé Un ciel de plomb qui lâchait de fréquentes averses n'a pas découragé une petite troupe de passionnés de jardinage ! Bottes et capuchons étaient de mise pour la visite du jardin de Chantal et Pierre. Une imposante bâtisse en bord de route cache à l'arrière un grand jardin qui descend en pente douce...De l'autre côté du grillage, c'est le domaine de l'ancienne usine textile. Une prairie sous de grands arbres accueille parfois un chevreuil venu en curieux. La propriété acquise il y a quelques années a livré bien des surprises lorsqu'il a fallu créer des plates-bandes pour les futurs légumes. De la terre, Pierre a extrait une quantité de déchets variés : gravats, morceaux de ferraille, parpaings et même des fenêtres ! Pas très engageant ! Qu'à cela ne tienne...On installe des récupérateurs d'eau, on gratte, on paille, on s'adapte à la configuration du terrain et Pierre qui est bricoleur construit un « jardin surélevé » inaccessible aux limaces, en contact avec les micro-organismes du sol par le biais de deux barils. C'est compliqué à visualiser, il ne vous reste plus qu'à rendre une petite visite aux gentils propriétaires. Oups ! Une nouvelle averse ! Tous aux abris ! Jean-Claude en profite pour nous rafraîchir la mémoire en matière de plantation de tomates pendant que Chantal nous fait goûter des petites bouchées aux orties de sa confection...Une bien sympathique sortie horticole comme d'habitude ! Merci à Chantal et Pierre pour leur accueil.
Le jardin de Chantal et Pierre content media
2
2
67
acjcawebmaster
membre
02 nov. 2020
In LE BON FOIN
A deux jours prêt la commande était passée ! Maintenant, allez savoir pourquoi, il faudra attendre une embellie. Peut-être que pour Noël... ce serait un beau cadeau pour nos jardins ☺️ Augustin
0
0
33
acjcawebmaster
membre
30 sept. 2020
In DE NOS JARDINS
Le jardin partagé de Muttersholtz a été créé dans le cadre d'un projet de la Maison de la Nature suite à une enquête auprès des habitants. Le but était de répondre à trois demandes : favoriser les échanges et les rencontres entre habitants, partager des compétences et des savoir-faire, renforcer les liens entre humains et nature pour se sentir mieux dans le village. Un groupe de personnes s'est alors constitué en association et la commune a mis un terrain de 2 ares en friche à sa disposition avec accès à l'eau du cimetière voisin. Après plusieurs réunions de préparation, nous avons décidé de faire un jardin naturel, inspiré des techniques de permaculture , aussi diversifié que possible. Les premiers travaux au début de l'année ont été une haie de branchages de Benjes et une butte maraîchère ainsi qu'un compost. Nous avons appliqué les conseils d'Eric Charton et recouvert de cartons des carrés dans l'herbe pour préparer les plates bandes. Pendant le confinement, nous avons fait des semis et élevé toute une pouponnière de plants de tomates, poivrons, aubergines, courges, patates douces, etc.., grâce aux graines reçues d'habitants passionnés de jardinage. En mai nous étions prêts et le jardin a été planté sur presque toute sa surface. Notre groupe est constitué de 3 retraités assez disponibles et une bonne dizaine de personnes plus jeunes qui sont contents de pouvoir venir jardiner quand ils ont le temps, sachant que les soins courants sont assurés. L'arrosage a été réparti sur 3 jours dans la semaine, lundi et vendredi par groupe de 3 personnes et le mercredi à 18 h tout le groupe était invité à venir travailler une heure et ensuite à partager un apéro convivial, ainsi que les légumes disponibles. Nous avons eu quelques vols, mais pas suffisants pour compromettre le plaisir de voir grandir les plants et pouvoir manger de bons légumes. Il y a eu quelque chose de magique au fur et à mesure que les légumes et les fleurs poussaient et le terrain en friche se transformait en merveilleux jardin ! Les nombreux habitants qui passaient devant avaient aussi beaucoup de plaisir à voir cette transformation et nous avons passé beaucoup de temps à discuter jardinage avec tous ceux que ça intéressait. Maintenant que la saison se termine, nous pouvons faire le bilan qui est très positif, l'arrosage est pourtant un travail lourd du fait de la sécheresse, il faudra améliorer le point d'eau, mais tout le monde veut continuer l'aventure et nous avons plusieurs projets : faire de l'ombre en fabriquant tonnelle et tipis , organiser un troc plantes, aménager un "jardin aride "et un jardin de plantes médicinales, faire une rocaille fleurie ainsi qu'une arche en saule tressé à l'entrée du jardin … J'ai fait la formation de guide jardin naturel cette année grâce à l'ACJCA et je vous remercie tous de m'avoir permis d'acquérir de vraies compétences et de pouvoir les transmettre à travers cette expérience de jardin partagé . Françoise
Jardin partagé à Muttersholtz (avec vidéo) content media
1
4
102
acjcawebmaster
membre
07 avr. 2020
In LE BON FOIN
10/03/2020 ​ Cédons des pieds de "pavots des jardins" couleur rouge, qui ont poussé sous un châssis cet hiver. Ils font déjà 25 ou 30 cm. A transplanter dans vos plates-bandes. Rémy et Viviane de Sélestat ​ Si vous êtes intéressés il suffit de contacter l'association par courriel : info.acjca@gmail.com
10/03/2020  "pavots des jardins" couleur rouge à céder
 content media
0
3
40
acjcawebmaster
membre
07 avr. 2020
In LE BON FOIN
25/02/2020 ​ Suite à des travaux de confection (avec Pierrot) de divers nichoirs j'ai 8 sacs de copeaux à distribuer en priorité aux membres de l'ACJCA. Pour les nichoirs, un atelier d'assemblage est en vue dans les prochaines semaines. On vous tient au courant. ​ Si vous êtes intéressés il suffit de contacter l'association par courriel : info.acjca@gmail.com
Copeaux disponibles content media
0
1
41

acjcawebmaster

Administrateur
membre
+4
Plus d'actions